NOUVELLES

N'oubliez pas que vous pouvez écouter les vidéos en HD. Cliquez sur la petite roue au bas du vidéo et choisissez la définition en HD.

vendredi 12 décembre 2014

Serviteur/Esclave 3

J'avais dit que je démontrerais dans ce post que ceux qui se déclarent serviteurs/esclaves ne sont pas toujours conséquents dans leur quotidien. Mais avant, je vais tenter d'expliquer la raison de cette incohérence. Si vous le permettez, je vais utiliser mon exemple pour vous faire comprendre.

L'Évangile que j'ai entendu il y a 37 ans me prédisposait à être incohérent dans mes paroles et mon quotidien. On m'a dit : tu mérites d'aller en enfer, car tu as péché contre Dieu. Mais si tu te repends, reconnaître que j'ai péché, et que tu crois que Jésus est mort à ta place sur la croix, tu seras sauvé ce qui voulait dire, tu iras au ciel quand tu mourras. Je sais que je résume le tout ici, mais je crois que je ne suis pas loin de la réalité. Ce qui me fait croire que c'est cela que j'ai cru, c'est que j'ai prêché la même chose pendant des années. Cet évangile m'a préparé à dire que j'étais un serviteur/esclave, mais en même temps à vivre autrement.

Mais je crois que l'Évangile de Dieu, prêché par Jésus et les apôtres, était plus « complet » pour ne pas dire plus exacte. Il y a un mot que nous avons presque oublié ou mal expliqué, la repentance. La repentance faisait partie, sans exception, du message de Jésus et des douze par la suite. La repentance n'est pas de reconnaître que je pêche contre Dieu, mais que j'avoue avoir rejeté Dieu. Les péchés, que font les êtres humains, sont l'expression qu'ils ont rejeté Dieu. Donc la repentance, qui est une grâce de Dieu, me pousse à revenir vers Dieu et lui donner sa place de Dieu et Seigneur dans ma vie. C'est pour cela que l'Ancien Testament utilisait l'expression « revenez à moi dans Mal. 3.7 » au lieu du verbe repentir. La repentance authentique me prépare à vivre comme un serviteur/esclave et non seulement le dire. Je crois que sans une repentance biblique il n'y a pas de salut.

Ne soyons pas de ceux qui prêchent l'Évangile pour éviter l'enfer, mais pour créer un peuple de serviteurs/esclaves qui servira son Dieu ici et dans le ciel.

Lundi, je vous partagerai une des trois manifestations qui démontrent que nous le voyons comme un Dieu serviteur des hommes.

Votre frère

Aucun commentaire: